14 et 15 novembre 2015

 

Il y avait eu un rite propitiatoire : le sacrifice samedi soir d’un jambon braisé de belle taille.

Pas étonnant que les kamis aient souri à ces deux jours de stage placés sous le signe de shoshin*, le principe d’étonnement.

Aux commandes, Silvain Moutarde, Renshi 7° Dan, déployait les trésors d’une pédagogie riche en métaphores et non dénuée d’humour, dévoilant entre autres mystères comment se trace le signe 8 de la manière la plus directe.

Après un geiko samedi, les participants ont vécu dimanche une intense et riche journée de pratique, avec Mohamed Mohatta, 6° Dan, Kayoko Nagano, 6° Dan, Robert Mauran, 5° Dan, Laurent Chanoux, 5° Dan, sous la bienveillance de Pierre Lheureux, Kyoshi 7° Dan.

 

Kōyō, une coutume d’automne

Ce stage chaleureux était placé sous les auspices d’un automne particulièrement ensoleillé.

Kōyō (littéralement « feuille rouge ») est l'appellation japonaise du changement de couleur des feuilles en automne, en particulier celles de l'érable japonais ou du ginkgo.

Kōyō est l'objet d'une coutume traditionnelle que l'on appelle momijigari (lit. « chasse aux feuilles rouges »).

Source : Wikipédia.

 

Merci à ceux qui ont fait le voyage d'Annecy, Avignon, Manosque, Marseille, Aix en Provence ...

Koyo le 14

 

Koyo le 15

 

Notez dès maintenant le prochain stage du club, Fuyu : le dimanche 24 Janvier 2016, de 10h30 à 17h30

 

* shoshin ou « esprit du débutant », utilisé dans le bouddhisme zen et dans les arts martiaux. Une attitude d'humilité que le pratiquant doit conserver tout au long de sa progression, quel que soit son niveau atteint.